Jeûne et activité physique

 

  • Pratiquer l’activité physique pendant le jeûne comporte t-il des dangers pour la santé ? Ou au contraire des bienfaits ?

 

 

Depuis la nuit des temps, le jeûne  est considéré comme un moyen de faire du bien à l’organisme. Asclépios, un dieu grec utilisait le jeûne pour soigner des malades pour qui les méthodes traditionnelles de médecine était inefficaces.  Celui-çi envoyait en exil des malades pour prier durant une trentaine de jour avec uniquement de l’eau pour s’hydrater.

 

Le jeûne est une pratique qui consiste à se priver essentiellement de nourriture durant une période limitée.

Il existe différent types de jeûnes. En effet, le jeûne peut être partiel ou complet, hydrique ou sec et à des fins de santé ou religieuse.

 

 

  • Que se passe t-il dans l’organisme quand on réalise une activité physique pendant le jeûne ?

 

 

Pratiquer une activité physique durant la période de jeûne entraîne des effets physiologiques dans le corps. Dans un premier temps, le corps utilise les nutriments consommés lors du dernier repas pour apporter l’énergie ; puis l’organisme puise dans les réserves de glucides stockées dans le fois sous forme de glycogène. Dans un deuxième temps, les cellules vont aussi puiser dans le tissus adipeux (masse grasse). Certains tissus vont puiser dans les tissus musculaires pour transformer les protéines en glucose (néoglucogenèse).

Si l’effort se poursuit cela peut conduire à un déficit énergétique et une déshydratation. C’est pourquoi il est nécessaire de pratiquer une activité physique de courte durée sans chercher la performance.

 

L’Institut de Recherche en Bien-être et Médecine du Sport Santé (IRBMS) déconseille la pratique d’activité physique à jeun si vous n’êtes pas un pratiquant régulier.

En revanche, si vous êtes un pratiquant d'activité physique régulière, vous pouvez poursuivre votre entraînement sauf “si la pratique des sports entraîne la faiblesse du corps et la nécessité de mettre fin au jeûne” (IRBMS).

 

 

  • Quelle activité physique peut-on pratiquer ?

 

 

L’activité physique cardio-respiratoire est une grande consommatrice des réserves hydriques. Je vous déconseille alors de pratiquer une activité de ce type durant le jeûne. En effet, elle va puiser dans vos réserves en eau et renforcer le risque de blessures musculo-tendineux (claquage, élongations, tendinopathie…)

C’est pourquoi je vous conseille une activité physique isométrique (statique) avec peu de mouvements articulaire afin de préserver vos muscles et vos tendons.

Cette activité isométrique va permettre aussi de renforcer vos abdominaux et vos lombaires en profondeur, cela permet aussi de dessiner votre silhouette.

L'entraînement à jeun va consommer davantage les graisses et favorise la perte de poids.

Je vous conseille de pratiquer votre séance d’activité physique juste avant la rupture du jeûne. Car la carence en énergie et en eau conduit à une fatigabilité accrue et à une adaptation à l’effort réduite.

 

 

  • Mes 8 conseils pour pratiquer une activité physique pendant le jeûne

 

 

1.Pratiquer une activité physique que si vous avez l’habitude de vous entrainer

 

  1. Ne cherchez pas la performance, mais plutôt le bien être général

 

  1. Réalisez un long échauffement avant l’activité physique (mobilisation articulaire et réveil musculaire)

 

  1. Évitez la pratique d’endurance cardio-respiratoire, mais privilégier les activités de type gainage.

 

  1. Pratiquez l’activité physique juste avant la rupture du jeûne (30min avant) ou après la rupture du jeûne

 

  1. Ecoutez votre corps et stoppez l’effort au moindre signe de faiblesse inhabituel

 

  1. Avant le jeûne, consommez des aliments en sucres lents et hydratez vous bien

 

  1. Après la rupture du jeûne, fractionnez le repas par des pauses et évitez les sucres rapides

 

  • slide



Leave a Reply

Your email address will not be published.


Comment


Name

Email

Url